Portage salarial Paris
11 Boulevard Brune
75014 Paris

Portage salarial Bordeaux
132 Rue Fondaudège
33000 Bordeaux

Portage salarial Lyon
Tour Britannia
20 Boulevard Eugène Deruelle
69003 Lyon

Logo calendier blanc logo calendier blanc Prendre rdv
Logo simulateur blanc Logo simulateur blanc Simulateur

Diagramme de PERT : un outil pour planifier vos projets

5/5 (3 votes)

Vues : 269

Temps de lecture : 7 minutes

Diagramme de Perte : une femme regarde un diagramme de Perte en 7 étape

De nombreux outils et méthodes existent pour vous aider à planifier, coordonner et suivre vos projets. Imaginé en 1957 par la marine américaine pour planifier le projet de missiles balistiques Polaris, le diagramme de PERT est de ceux qu’il vous faut connaître.

Cet article vous explique précisément comment construire un diagramme de PERT et son intérêt dans la gestion de projet. Nous verrons également les spécificités et les limites de cet outil ainsi qu’un exemple concret d’utilisation.

Définition : Qu’est-ce qu’un diagramme de PERT ?

Un diagramme de PERT (ou PERT chart en anglais) est une représentation graphique qui permet de planifier, organiser et coordonner les étapes d’un projet.

PERT est l’acronyme de Program Evaluation Review Technique et désigne la méthode visant à produire ce diagramme.

Pourquoi utiliser un diagramme de PERT ?

Le but de PERT est de faciliter la gestion de projet en créant une représentation en réseau des tâches, de leur temps d’exécution et de leurs dépendances.

Il est utilisé pour :

  • Identifier les tâches à réaliser en priorité (tâches critiques) pour éviter des blocages et s’assurer que le planning est respecté
  • Identifier les dépendances entre les tâches
  • Identifier les tâches qui peuvent être réalisées en parallèles
  • Anticiper l’affectation des ressources
  • Identifier les risques associés au projet
  • Estimer le temps nécessaire pour réaliser l’ensemble du projet

Les avantages d’un diagramme de PERT

Le diagramme de PERT permet d’évaluer le temps et les ressources nécessaires pour réaliser chaque étape d’un projet. Il clarifie les dépendances entre les tâches et définit les séquences dans lesquelles celle-ci doivent être réalisées.
Le diagramme de PERT permet également d’identifier clairement au sein de l’organisation les acteurs responsables de la réalisation de chaque tâche Ils peuvent ainsi visualiser leur rôle et leurs responsabilités dans les séquences permettant la réalisation du projet. Enfin, il permet d’améliorer la communication entre les acteurs d’un projet.

Comment construire un diagramme de PERT ?

Le diagramme de PERT est composé des éléments suivants :

  • Nœuds (événements) : Représentés par un cercle ou un rectangle, les nœuds représentent les évènements ou jalons du projet. Par exemple, un nœud pourrait être la réalisation d’une nouvelle maquette.
  • Tâches : Elles sont représentées par des flèches entre les nœuds. Les tâches correspondent aux actions nécessaires pour compléter un nœud. Par exemple, une tâche pourrait être la conception d’une nouvelle maquette.
  • Dépendances : Une dépendance entre une tâche A et une tâche B implique que B ne peut être démarrée que si A a été achevée.
  • Chemin critique ou séquence critique : Il s’agit de la plus longue séquence au sein d’un projet.

Comme vous pouvez le voir dans le schéma suivant, deux nœuds sont reliés par une tâche. Le sens de la flèche représente la séquence de la tâche et donc le lien de dépendance. Ici, le nœud 2 est dépendant de la tâche A. Des flèches divergentes (A et B dans notre exemple) indiquent des tâches qui peut être réalisées simultanément.

Construction d'un diagramme de Pert en 5 étapes

Comment réaliser un diagramme de PERT ?

Étape 1 : Identifier les tâches du projet

Vous devez commercer par lister l’ensemble des tâches du projet. La difficulté ici consiste à adopter le bon niveau de granularité pour chaque tâche. A l’exception des tâches fictives (dont nous verrons un exemple ci-après), chaque tâche doit aboutir à un jalon.

Étape 2 : Estimer la durée de chaque tâche

Pour estimer la durée de chaque tâche, vous pouvez utiliser la formule du PERT :
Durée estimée = (O + (4 × M) + P) / 6
où O = durée optimiste, M = durée la plus probable (most likely) et P = durée pessimiste

Vous obtenez ainsi le tableau suivant :

 

Tâche Durée estimée
A 3
B 6
C 4
D 5
E 2

Étape 3 : Identifier les dépendances entre les tâches

Vous devez ensuite compléter votre tableau avec le(s) dépendance(s) associée(s) à chaque tâche.

Tâche Durée Tâches précédentes
A 3
B 6
C 4 A
D 5 B
E 2 C, D

Étape 4 : Représenter les nœuds et les tâches

Vous pouvez désormais créer votre diagramme de PERT. Les flèches correspondent aux tâches que vous avez listez et les évènements aux nœuds (jalons ou évènements) entre ces tâches.

Schéma du diagramme de Pert avec la représentation des noeuds et des tâches à chaque étape

Étape 5 : Indiquez la date au plus tôt et la date au plus tard pour chaque nœud

La date au plus tôt correspond à la date à laquelle la tâche pourra être commencée en tenant compte des dépendances aux tâches précédentes.

La date au plus tard correspond à la date à laquelle une tâche doit être commencée pour ne pas éviter toute latence ou retard sur l’ensemble du projet.

Pour déterminer la date au plus tôt de chaque jalon, il faut parcourir le diagramme de gauche à droite en ajoutant la durée de la tâche prétendante à la date au plus tôt du jalon suivant. Elles sont indiquées en vert dans le graphe ci-dessous.

Pour déterminer la date au plus tard de chaque jalon, il faut parcourir le diagramme de droite à gauche en retranchant la durée de la tâche suivante à la date au plus tard du jalon précédent. Elles sont indiquées en rouge dans le graphe ci-dessous.

Schéma d'un diagramme de Pert avec les précisions des dates au plus tôt et au plus tard pour chaque étape, chaque noeud

Étape 6 : Déterminer le chemin critique

Le chemin critique correspond au chemin pour lequel chaque jalon possède la date au plus tôt égale à la date au plus tard. Dans notre exemple, il s’agit du chemin qui passe par les jalons 1,3,4 et 5.

Schéma d'un diagramme de Pert avec les moments critiques dans la production

Exemple de diagramme de PERT : réaliser un nouveau logiciel

Voici un diagramme de PERT pour un projet de création d’un nouveau logiciel. Par souci de lisibilité, seule la durée de chaque tâche est indiquée (mais vous pouvez faire l’exercice de rajouter les dates au plus tôt et les dates au plus tard).

Schéma d'un diagramme de Pert en 12 étapes pour un projet de création d'un nouveau logiciel.

Dans ce graphe, les tâches entre les étapes 1,2,4,8 et 10 doivent être complétées au sein d’une même séquence. Elles sont dépendantes. A contrario, les tâches entre les étapes 1 et 2 et les étapes 1 et 3 ne sont pas dépendantes et peuvent être réalisées en parallèles.

Les tâches qui doivent être réalisées à l’intérieur d’une même séquence mais qui ne nécessitent pas l’utilisation de ressources sont appelées des tâches fictives et sont représentées par une flèche en pointillés. C’est le cas de la tâche entre les étapes 6 et 11 qui indique que l’environnement de production doit être déployée avant de livrer le nouveau logiciel.

Quelles sont les limites d’un diagramme de PERT ?

La qualité d’un diagramme de PERT est dépendante de la qualité des données utilisées pour le construire. Les premières étapes sont donc cruciales et vous devez investir suffisamment de temps et d’énergie pour identifier vos tâches et estimer leur durée. Les estimations de temps doivent être réalisées avec rigueur pour éviter des goulets d’étranglement inattendus. Pour cette raison, la pertinence d’un diagramme de PERT dépendra largement de l’expérience du chef de projet qui le réalise.

Un diagramme de PERT n’est pas très flexible. Il s’adapte difficilement à un changement inattendu et significatif (problème non prévu, nouvelle demande, etc.). Pour cette raison, il doit être régulièrement passé en revue et mis à jour au cours du projet. Il sera ainsi rarement utilisé dans le contexte d’une gestion agile qui, par définition, intègre de constants changements au cours du projet.

Enfin, PERT n’offre pas de visibilité concernant la quantité et la nature des ressources humaines et financières affectées au projet. Un suivi budgétaire distinct devra dès lors être réalisé.

PERT vs. Méthode du chemin critique : quelles différences ?

Développées dans les années 1950, la méthode du chemin critique ou CPM (Critical Path Method) et PERT possèdent des approches similaires. Ces deux méthodes permettent de construire un diagramme en réseau et de visualiser les dépendances entre les différentes tâches d’un projet. Elles diffèrent néanmoins sur les points suivants :

PERT CPM
Centrée sur les évènements Centrée sur les activités
Modèle probabiliste Modèle déterministe
Activités non prévisibles Activités prévisibles
Trois estimations de temps : cas le plus favorable, cas le moins favorable, cas le plus probable Une seule estimation de temps
Centrée sur le contrôle de la durée Centrée sur l’optimisation du coût
Adaptée pour planifier des tâches complexes et non répétitives Adaptée pour planifier des tâches simples et répétitives

Diagramme de PERT vs. diagramme de GANTT : quelles différences ?

Ces deux outils offrent une représentation graphique des tâches d’un projet et de leur exécution au cours du temps.

La principale différence entre ces deux outils réside dans la manière de présenter les données.

Le diagramme de GANTT offre une vision linéaire des tâches alors qu’un schéma de PERT est construit comme un réseau. Dans un diagramme de GANTT, chaque tâche est représentée visuellement par une barre dont la longueur est proportionnelle à la durée estimée.

Dans un diagramme de PERT, les tâches sont reliées entre elles pour mettre en exergue les dépendances.

Le diagramme de PERT est particulièrement utile avant de démarrer un projet. Il se révèle une aide à la planification et à l’estimation d’un projet. Il permet d’identifier visuellement la séquence critique à tenir pour livrer le projet dans les temps. Le diagramme de GANTT est, quant à eux, davantage utilisé pour suivre le projet une fois celui-ci lancé. Les deux peuvent donc être utilisés pour un même projet : d’abord un diagramme de PERT avant de lancer le projet puis un diagramme de GANTT pour réaliser son suivi et communiquer sur son état d’avancement.

Qu’est-ce que la méthode PDCA ou Roue de Deming ?
Analyse PESTEL : comprendre son environnement

Mise à jour : 7 janvier 2022

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez Vincent sur Twitter ou Linkedin