Qu’est-ce qu’un bon manager ?

18 janvier 2021

Réunion de travail : un homme en costume avec un stylo à sa main droite s'adresse à 6 personnes.

« C’est un bon manager à l’écoute qui m’a beaucoup fait progresser… » ou « Mon manager est trop directif et ne sait pas déléguer… »
Qu’il soit positif ou négatif, tout le monde a un avis sur son manager. Homme ou femme clé de toute entreprise, le manager est à la fois jugé par les membres de son équipe, ses pairs et la direction qui l’a nommé à ce poste. Mais quelles sont les caractéristiques d’un bon manager ?

Qu’est-ce qu’un manager ?

Le verbe « manager » est emprunté de l’anglais et signifie « gérer » ou « diriger ». Un manager est donc celui qui, au sein d’une entreprise, à la charge de gérer une équipe. Il fixe les priorités et définit la méthode pour atteindre les objectifs fixés par l’entreprise.

Comment devient-on un manager ?

Un professionnel est soit recruté soit promu pour occuper la fonction de manager. Accéder à une position managériale par la voie interne est généralement la conséquence d’un souhait exprimé à l’occasion d’un entretien annuel d’évaluation ou d’une opportunité qui s’est présentée. Dans tous les cas, le management vous a jugé apte à occuper cette fonction. C’est le premier jour de votre prise de poste que le plus dur commence !

Devenir manager suite à une promotion offre l’avantage de connaître précisément l’environnement dans lequel vous serez amené à exercer vos nouvelles prérogatives. Le principal écueil consiste généralement à intégrer le fait qu’il vous faudra endosser pleinement ce nouveau rôle en délaissant l’ancien.

Devenir manager  suite à une embauche signifie le recruteur a validé que vous possédiez tous les qualités requises pour répondre aux exigences du poste. Toutefois, votre temps d’adaptation sera quasi nulle et il faudra faire vos preuves rapidement.

Quelle différence entre management et leadership ?

Si ces deux notions sont proches et parfois utilisées de manière indistincte, elles diffèrent d’une manière subtile. Le management renvoie à un rôle au sein de l’entreprise alors que le leadership est associé à une qualité personnelle. On est un manager mais on devient un leader. Le management s’impose alors que le leadership se mérite.

Portrait photo en noir et blanc de Peter Drucker, auteur et consultant en management « le management, c’est bien faire les choses alors que le leadership, c’est faire les bonnes choses. »
Peter Drucker, auteur et consultant en management

Le manager est donc une fonction qui est imposée par la direction de l’entreprise alors que le leader est une qualité qui est reconnue par les autres collaborateurs. Alors que le manager a la charge de superviser les activités quotidiennes de son équipe, le leader inspire les membres de celle-ci à atteindre les objectifs fixés. Management et leadership vont donc de pair. Les deux notions sont indubitablement liées. Le succès d’une entreprise repose autant sur un management qui planifie, organise et coordonne que sur un leadership qui entraîne, motive et inspire.

Quelles sont les qualités d’un bon manager ?

Devenir un manager nécessite de réunir un certain nombre d’aptitudes. Voici notre sélection des 17 qualités de tout bon manager :

1. Maîtriser son sujet

Sans nécessairement être un expert, un bon manager doit maîtriser son sujet. Il doit, a minima, en maîtriser les grands principes et avoir une vision d’ensemble des enjeux et des problématiques qu’il pose. C’est à cette seule condition qu’il pourra être véritablement efficace et susciter l’adhésion de l’équipe dont il a la charge.

2. Savoir gérer son stress

Un bon manager doit savoir garder son sang-froid en dépit des enjeux et des difficultés. Les inquiétudes d’un manager se diffusent rapidement à toute son équipe, ce qui risque de nuire à son rendement général.

3. Adopter une attitude positive et ouverte

Un bon manager doit avoir une attitude positive et bienveillante vis-à-vis des membres de son équipe. Cela n’empêche pas les critiques mais celles-ci doivent être formulées de manière constructive. Il doit également être ouvert au dialogue et se débarrasser de ses a priori vis à vis des individus dont il doit assurer la supervision ou face aux situations qu’il sera amené à gérer.

4. Garder une attitude professionnelle en toutes circonstances

Il nous arrive à tous de manifester notre mauvaise humeur pour des raisons externes à la vie d’une équipe. Toutefois, un manager n’a pas le luxe de se laisser dominer par ses émotions. Il est à la fois le roc sur lequel une équipe s’appuie pour avancer mais aussi le ciment qui lie l’équipe dans son ensemble. A ce titre, il doit garder, en tout instant, une attitude professionnelle.

5. Fixer le cadre

Un manager est celui qui fixe le cadre. Il impose les règles et indique la méthode. Il n’en demeure pas moins un animateur, le chef d’orchestre d’une équipe où chacun doit trouver sa place. Il doit trouver la bonne distance par rapport aux membres de son équipe : suffisamment proche pour être à l’écoute de leurs besoins mais suffisamment distant pour s’imposer comme le capitaine du navire.

6. Savoir déléguer

Un bon manager doit éviter le micro-management. C’est un travers souvent rencontré quand on a récemment été promu pour manager une équipe sans autre expérience de la fonction. Le rôle d’un manager n’est pas celui qu’il pouvait avoir dans son rôle précédent. Il ne doit pas tenter d’endosser toutes les casquettes. Son rôle est de superviser et de rendre son équipe la plus performante possible. Il doit faire confiance aux membres de son équipe et les responsabiliser dans l’exécution des tâches qui leur incombent.

7. Communiquer efficacement

Savoir communiquer est une qualité essentielle pour manager efficacement une équipe. Chaque membre de l’équipe doit comprendre son rôle et les attentes du manager le concernant. L’équipe, dans son ensemble, doit également comprendre le but commun qui doit les animer et donner du sens au travail fourni.

8. Rester juste et cohérent

Pour préserver une bonne dynamique au sein de l’équipe, un manager doit considérer tous les membres de son équipe de la même manière. Il est naturel d’avoir plus d’affinités avec certains personnes mais il doit tous les juger objectivement par rapport à ce qu’il attend de leur travail. Il ne doit pas s’encombrer de considérations purement personnelles sans relation avec le travail à fournir. Cela nuirait inévitablement à la cohérence de l’équipe. Pour juger objectivement, encore faut-il qu’il fixe ses attentes clairement et de manière quantifiable.

9. Se rendre disponible

Un bon manager doit savoir se rendre disponible pour ses collaborateurs. Toutefois, il est bon de fixer un cadre car se rendre trop disponible peut avoir un effet négatif sur la responsabilisation des membres d’une équipe qui chercheront à avoir l’approbation du manager sur tous les sujets. Ici encore, un manager devra trouver le bon équilibre avec comme seule préoccupation la bonne marche de l’équipe.

10. Savoir imposer son autorité

Un bon manager doit faire preuve d’autorité quand cela s’avère nécessaire. Pour la bonne marche de son équipe, celle-ci ne doit pas être constatée. Les rappels à l’ordre sont parfois inévitables. Il faut toutefois distinguer une remise en cause de son autorité d’une critique constructive concernant la performance de l’équipe. La première ne doit pas être tolérée mais la seconde fait progresser l’équipe. Un bon manager doit connaître ses limites et ne pas s’imaginer infaillible.

Picto "Info" Un conseil pour gérer l’insubordination d’un collaborateur
Si vous deviez recadrer un collaborateur qui conteste votre autorité, il est souvent plus efficace de le faire en one to one. Si le collaborateur persistait à contester votre autorité malgré tout, il serait alors toujours temps de prendre des sanctions. Il faudra alors mieux en référer au services des ressources humaines pour s’assurer de la marche à suivre car la prise de sanctions est encadrées par le droit du travail.

11. Savoir motiver

Un bon manager doit savoir motiver les membres de son équipe. Il doit systématiquement féliciter ses collaborateurs quand les choses vont bien mais aussi remobiliser les troupes face aux difficultés ou aux échecs. Pour bien comprendre ce qui motive les membres de son équipe, il doit se montrer un fin psychologue. Il doit déceler les sources de motivation ou de démotivation de chaque membre de son équipe. Chacun a ses propres leviers qu’il faut savoir actionner. Certains ne performent que dans une bonne ambiance collective quand d’autres ont besoin de challenges pour performer. Le job d’un manager est de créer les conditions pour que son équipe puisse monter en compétences et répondre aux attentes.

Il lui appartient également d’échanger régulièrement et individuellement avec chaque collaborateur pour connaître son ressenti par rapport au reste de l’équipe. C’est aussi l’occasion d’évoquer leur plan de carrière : comment se projette-t-il ou elle dans un an  ?

12. Cultiver un esprit d’équipe

Même si son rôle consiste à la représenter et à la diriger, un manager reste au service d’une équipe. Il ne doit pas oublier que sa tâche est, avant tout, d’assurer la performance globale de celle-ci. Il doit faire preuve d’humilité et placer cet objectif avant son intérêt personnel. Certains managers placent la satisfaction personnel d’user d’une position d’autorité au-dessus de la performance collective. D’autres ont tendance à s’accaparer le succès de leur équipe. Ce ne sont pas des attitudes intelligentes car, au final, un manager sera jugé sur la performance de son équipe.  Seuls les managers qui ont installé un réel esprit d’équipe au service d’un projet commun sont susceptibles d’atteindre ce résultat.

13. Gérer les conflits

L’entreprise est un petit monde en vase clos. Un bon manager doit rester à l’écoute de son équipe, déceler les tensions latentes et désamorcer de potentiels conflits à venir. Ils sont inévitables quand les enjeux sont importants ou que les deadlines se rapprochent. Mais, les conflits peuvent plus prosaïquement être liés à des différences de caractères. Il doit rappeler aux uns et aux autres qu’ils doivent garder une attitude professionnelle et marteler les objectifs à atteindre.

14. Se remettre en question

Un bon manager doit être conscient de ses qualités mais aussi de ses limites. Il doit aiguiser son sens critique par rapport aux autres mais aussi et surtout par rapport à lui-même. Une organisation doit constamment s’adapter aux nouveaux enjeux et aux nouvelles contraintes. Pour y faire face, un bon manager doit apprendre à remettre en question l’efficacité de ses méthodes et à s’adapter aux changements. Le métier de manager est un long apprentissage qui ne s’apprend qu’à l’épreuve de la réalité.

15. Savoir composer

Un manager dispose presque toujours de trop peu de temps et de trop peu de ressources pour réaliser tout ce qui est attendu de lui. S’il doit se battre pour obtenir les marges de manœuvre qu’il estime nécessaires à l’accomplissement de ses tâches, il doit également faire preuve de souplesse pour composer avec les moyens dont il dispose pour accomplir sa mission. Les missions d’un manager sont toujours difficiles mais rarement impossibles.

16. Être un leader

Un bon manager doit faire preuve de leadership. Les membres de son équipe doivent comprendre et s’inscrire dans sa vision et les méthodes qu’il a décidées de mettre en place pour atteindre les objectifs fixés. On ne naît pas un leader, on le devient. Pour certains, ce sera sans doute plus aisé que pour d’autres. Il est toutefois toujours possible de suivre des formations en interne pour progresser sur, par exemple, la prise de parole en public ou les moyens de motiver une équipe.

17. Défendre son équipe et assumer ses responsabilités

Un bon manager doit défendre son équipe vis-à-vis des intervenants externes. Si un membre de l’équipe a commis une erreur (tant que celle-ci reste purement d’ordre professionnel), c’est d’abord celle de l’équipe dans son ensemble et donc du manager qui en a la charge. Il appartient ensuite au manager de régler le problème en interne pour éviter qu’il ne se reproduise. Le manager est le boss et la responsabilité de son équipe est d’abord et avant tout sa responsabilité.

Existe-t-il des styles de management plus efficaces que d’autres ?

Entre savoir-faire et savoir-être, le management n’est pas une science exacte. Chacun aura sa propre définition de ce qu’est un bon manager. En réalité et contrairement à ce qui est généralement prôné par une bonne partie de la littérature sur le sujet, il n’y a pas de bonne façon de manager adapté à tous les contextes (même s’il y en a certainement de mauvaises !). Comme l’explique Dominique Tissier, il existe non pas un modèle de management applicable partout mais plutôt un management adapté à des situations et des individus. C’est ce qu’on appelle la théorie du management situationnel. Certains auront besoin d’un management plus directif alors que d’autres ont besoin d’une plus grande autonomie pour exprimer tout leur potentiel.

10 citations à lire et à relire sur le management

En guise de conclusion, voici notre sélection de 10 citations inspirantes d’auteurs et d’entrepreneurs pour vous aider à devenir un bon manager.

Portrait photo en couleur de Henry Mintzberg, auteur et professeur en sciences de gestion « Le management est à la fois un art, une science et un métier. »
Henry Mintzberg, auteur et professeur en sciences de gestion
Portrait photo en couleur de John Calvin Maxwell, auteur de livres sur le management « Pour tirer de la valeur des autres, il faut d’abord les valoriser. »
John C. Maxwell, auteur de livres sur le management
Portrait photo en noir et blanc de Robert Louis Stevenson, romancier « Gardez vos inquiétudes pour vous mais communiquez votre courage aux autres. »
Robert L. Stevenson, romancier
« Le travail le plus important d’un manager n’est pas de motiver et responsabiliser son équipe mais de supprimer les obstacles qui l’empêchent de l’être. »
Scott Adams, dessinateur du comic strip satirique Dilbert
« Si j’ai une qualité comme manager, c’est de rendre les choses claires. »
Ben Horowitz, entrepreneur, investisseur et auteur
« Ne soyez pas un manager du temps mais un manager des priorités. »
Denis Waitley, auteur, conférencier et consultant en management
Portrait photo en noir et blanc de Steve Jobs, entrepreneur et fondateur d’Apple à l’âge de 20 ans « Le management consiste à persuader des gens pour qu’ils fassent des choses qu’ils ne veulent pas faire alors que le leadership consiste à les inspirer pour qu’ils fassent des choses dont ils ne se pensaient pas capables. »
Steve Jobs, entrepreneur et fondateur d’Apple et Pixar
Portrait dessiné de Frederick Wallace Smith, fondateur et président de Fedex. « Un manager n’est pas celui qui peut faire le travail mieux que les autres mais celui qui rend les autres capables de faire le travail mieux qu’il aurait pu. »
Fredreick W. Smith, PDG de FedEx
Photo portrait en noir et blanc de Andrew Carnegie, industriel et philanthrope. « Un leader est celui qui ne veut pas tout faire seul ou recevoir tout le mérite pour l’avoir fait. »
Andrew Carnegie, industriel et philanthrope
Photo portrait en couleur de Stephen Covey, auteur et conférencier « Le management est l’efficacité avec laquelle vous montez sur une échelle ; le leadership consiste à savoir si l’échelle s’appuie sur le bon mur. »
Stephen Covey, auteur et conférencier

 

 

Un homme d'affaires en costume bleu à côté de la fenêtre de son bureau de travail.
Comment devenir manager de transition ?
Un femme d'âge moyen, cheveux courts et blanc se tient le visage avec sa main droite.
Manager de transition en portage salarial

5/5 (2 votes)

Vues : 257

miniature de l'auteur

Cette page a été rédigée par

Suivez sur Twitter chevron droit